Qu’est-ce que cela signifie pour traduire

Traduire est le fait de passer le sens d’un mot ou d’un texte d’une langue, dans une autre langue, en respectant le plus précisément possible le sens du mot ou du texte, même s’il n’est guère possible d’être strict, étant donné que chaque langue à sa propre culture. Ces mots s’illustrent de différentes façon, une suite de lettre, mais aussi des signes ou des dessins. Le mot allemand pour la traduction est Übersetzer

L’action de traduire remonte au début de notre civilisation, dés lors qu’une population rencontrait une population étrangère, l’action de traduire est né, pour se comprendre, s’exprimer. Depuis cette origine, elle en est donc indispensable et à traversé tous les âges, aussi bien pour l’entente, mais aussi pour le développement des civilisations ; Sans elle, le commerce ne se serait pas développé, tout autant que le passage des idées, du savoir et des cultures diverses. Le mot néerlandais pour la traduction est Vertalen

La nécessité de traduire plus précis

Bien que traduire fût précaire à son commencement, il s’est renforcé au fil des âges. Alors qu’en des temps reculé on se contentait de traduire une idée générale d’un texte ou d’une conversation, les civilisations se retrouvèrent très vite limitées. Surtout avec l’apparition de plus en plus de langages, voir même de langages régionaux au sein d’un même pays. Ou encore de langages de base, comme le latin, qui donna naissance à de nombreuses langues comme le Français et l’espagnol. De plus le commerce évoluant de manières considérables entre toutes ces civilisations, mettant enjeux la vie de plusieurs entreprise, la nécessité de traduire avec plus de précision est devenu inévitable. Il y a beaucoup de bons traducteurs en ligne, comme google traduction, Bing, Tradutor-online.nu, Traduction.website, Kääntäjä.nuTraducteur en ligne. Traduttore.nu

Traduire ces différentes langues a donc donné jour à un nouveau métier ; le traducteur. Il a la responsabilité de traduire le plus scrupuleusement possible les textes d’une langue en une autre langue, en s’y adaptant de manière à ce que celle-ci comprenne exactement le texte d’origine. Avec le temps les traducteurs ont pu utiliser différents outils, le principal étant le dictionnaire.

Mais même si celui-ci traduit le sens d’un mot d’une langue vers une autre, il reste un vrai travail de traduction pour retranscrire le véritable sens d’une phrase, de plus certains dialecte d’une langue ne peuvent véritablement avoir de sens dans un autre dialecte, c’est pour cela qu’il est parfois utilisé, une phrase complète pour retranscrire le sens d’un mot dans une autre langue. Nous constatons donc que le fait de traduire, ne se résume pas seulement à la traduction du mot, son sens doit être compris intégralement par son traducteur, une connaissance accru des cultures des deux langages est donc nécessaire, voir même indispensable pour réaliser une bonne traduction.

De nous jours nous pouvons avoir recours à plusieurs site de traduction en ligne, une reprise des dictionnaires, ce moyen est donc limité et ne peu réellement retranscrire le sens véritable d’une phrase ou d’un texte. Ils pourront cependant nous donner une idée générale du texte d’origine, sans oublier que ce système est gratuit.

La difficulté de traduire, est aussi dût aux différentes représentations d’un mot. Par exemple, dans certains pays il s’agit d’une suite de lettres, mais dans d’autres il s’agit de signe ou même de dessin. Ainsi, traduire devient plus difficile, car pour un signe chinois, il peut il y avoir plusieurs traduction française, se sera alors son contexte, voir son ton qui en donnera toute sa signification. Nous voyons donc ici la limite actuelle de la traduction en ligne, il est souvent très difficile d’y traduire des langages à base de signe et de dessin. Dans certaines tribus qui vivent en autarcie, il n’existe même pas d’écrit de leur langue, cette langue est uniquement oral, la traduction est donc hasardeuse, et souvent se fait par le langage le plus universel qu’il existe ; les gestes. L’origine même de notre communication, de notre langage.

Sur ce point précis, l’époque de la colonisation à elle aussi engendré des modifications au niveau de ces langages. Ainsi, d’une région à l’autre du globe, un langage comme le français ou l’anglais, peut avoir été fondamentalement modifié. Il est aujourd’hui nécessaire, par exemple, de faire la distinction entre le français de France et le français canadien, tout comme l’anglais du Royaume-Uni avec l’anglais des États-Unis.

Afin d’assister les traducteurs dans leur tâche, plusieurs outils ont, au fil du temps, été imaginés. Le plus basique et le plus répandu d’entre eux reste le dictionnaire. Néanmoins, s’il est tout à fait adapté pour traduire un langage source vers un langage cible, il est totalement incapable la plupart du temps de replacer une phrase dans son contexte et de ce fait, son utilisation résulte souvent en une traduction très approximative.

Aujourd’hui, beaucoup de personnes, utilisent des services en ligne pour traduire leurs textes. Mais, étant donné que ces services se basent généralement sur un fonctionnement de type dictionnaire, les résultats obtenus restent encore d’une qualité largement inférieure à celle que peut fournir un traducteur expérimenté. Ils offrent cependant un avantage de taille, ils sont gratuits.
En effet, les personnes capables de traduire avec un résultat de haute qualité facturent leurs services plus ou moins chers en fonction de la rareté de la langue. Mais pas seulement, le prix dépend aussi de la difficulté à trouver la personne appropriée. Sur les trois langues les plus parlées au monde, à savoir l’anglais, le mandarin et l’espagnol, il vous coûtera jusqu’à deux fois plus cher de traduire du mandarin plutôt que de l’anglais ou même de l’espagnol. Cela est dû notamment au fait que les personnes capables de traduire du mandarin sont rares, difficilement accessibles ou encore que la plupart d’entre elles ne connaissent que cette langue et ne peuvent donc pas la traduire.

Cependant, l’ouverture petit à petit, ainsi que le développement économique de ces pays va les amener à voir augmenter leurs flux migratoires. Si bien que dans quelques années, peut-être quelques décennies, il sera plus facile de trouver des personnes capables de traduire le mandarin.

Dans le monde actuel, les besoins en traduction sont quotidiens. Notamment du fait de la popularisation de l’Internet qui permet de mettre en contact tous les peuples du monde. De plus en plus, afin de libérer ces peuples de leurs enclaves linguistiques respectives, et ainsi leur permettre de dialoguer les uns avec les autres, l’anglais, choisi aujourd’hui comme langue internationale, est en passe de devenir le standard sur Internet.

En effet, prenant en compte l’évolution de ce réseau ainsi que l’évolution de la mentalités des peuples, il paraît indéniable que l’espèce humaine se dirige à long terme vers un langage unique.
En attendant cette époque où chaque homme sur la terre sera capable de comprendre n’importe quel autre homme, nous continuerons à avoir besoin de cet outil magnifique qu’est la traduction. Car la possibilité de traduire et ainsi permettre à l’espèce entière de se comprendre est un besoin fondamental.